M. Sestoris – Contrôle technique Automobile à Sainte Foy les Lyon (69)

J’ai reçu mon appel de cotisation RSI pour le troisième trimestre 2016 assorti d’une « déduction ».

Comme je n’avais pas connaissance d’une « déduction » à intervenir, j’ai contacté téléphoniquement les services du RSI. L’opératrice m’a répondu que s’il y avait une déduction, c’est qu’il y avait une déduction et que donc je devais payer le montant indiqué en tenant compte de la déduction. Ce que j’ai fait.

Un mois plus tard, j’ai reçu une Mise en demeure avant poursuites, avec majorations de retard, parce que je n’avais pas payé la totalité de mes cotisations du 3ème trimestre, à savoir le montant des « déductions » !

J’ai de nouveau téléphoné au RSI et l’opératrice m’a cette fois dit que si je savais qu’il n’y avait aucune raison pour qu’il y ait eu des déductions, j’aurais dû payer le montant global sans tenir compte de cette déduction !

Avant d’être indépendant, j’étais salarié. Je travaillais 35H par semaine, j’avais 5 semaines de congés payés, tous mes frais de maladie m’étaient remboursés, j’avais droit à des indemnités journalières correctes en cas de maladie et, au cas où, j’avais aussi droit au chômage.

Le passage de salarié à indépendant m’a fait très bizarre : je ne compte pas mes heures, je prends très peu de congés et je n’ai pas droit au chômage. Dernièrement, j’ai été malade 15 jours et le RSI m’a versé… 150€ d’indemnités journalières pour 15 jours de travail perdu.

J’ai demandé une simulation pour ma retraite et c’est la misère. Heureusement que j’ai travaillé avant en tant que salarié.

Je me demande si je n’aurais pas intérêt à être salarié de mon entreprise. Je sais que je paierais plus cher en cotisations sociales mais au moins, c’est carré et j’aurais droit à une vraie couverture sociale. Pour l’instant, je trouve que je paye très cher au RSI et je me demande à quoi servent mes cotisations.